8 000 Puissance sept

Chine Le duo d’al­pi­nistes Alix von Melle et Luis Stit­zinger, tous deux membres de l’équipe LOWA PRO, ont réalisé leur septième ascension d’un sommet de plus de 8 000 mètres sans oxygène.

Alix von Melle et Luis Stitzinger

Alix von Melle et Luis Stit­zinger

Après deux ans sans expé­dition, suite au grand trem­blement de terre au Népal [qui les conduira à annuler l’as­cension de la face Nord de l’Everest, NDLR] et à diverses blessures, nous avons choisi le Manaslu pour faire notre retour », expliquent Alix von Melle et Luis Stit­zinger. En réalisant cette ascension le 30 septembre, le couple a gravi son septième sommet de plus de 8 000 mètres – après le Cho Oyu (2000), le Gasherbrum II (2006), le Nanga Parbat (2008), le Dhau­lagiri (2009), le Broad Peak (2011) et le Shisha Pangma (2013).

Manaslu ou Everest 2.0 ?

  • Alix von Melle et Luis Stitzinger au camp de base.

    Alix von Melle et Luis Stit­zinger au camp de base.

À l’automne 2017, le gouver­nement népalais a délivré 135 permis d’as­cension à des expé­ditions étrangères comptant chacune huit à douze alpi­nistes, selon les chiffres du ministère du tourisme – un record absolu, rappelant le niveau de fréquen­tation de l’Everest. Cette ruée soudaine s’ex­plique par la fermeture provisoire après la mousson du point de passage tibétain permettant d’accéder au Cho Oyu et au Shisha Pangma, deux sommets géné­ra­lement beaucoup plus prisés. Par ailleurs, de nombreux orga­ni­sateurs exploitent le filon et présentent le Manaslu comme une alter­native à l’Everest – même si la montagne est loin d’être aussi accessible qu’ils le laissent penser. En 2012, elle fait les gros titres suite à l’une des avalanches les plus meur­trières de l’Hi­malaya, qui coûtera la vie à onze alpi­nistes. La même année, les autorités chinoises ferment leur frontière avec le Tibet pour la première fois, et le Manaslu est pris d’assaut.

Bildauswahl Sarntaler Hufeisen Alix von Melle

« Cette année-là, le risque d’ava­lanche était quasi-nul. »

Alix von Melle | LOWA PRO Team

  • Alix von Melle et Luis Stitzinger

    Alix von Melle et Luis Stit­zinger

Le sommet est réputé pour ses conditions clima­tiques difficiles, mais une longue fenêtre météo a limité les chutes de neige et garanti un envi­ron­nement stable. Nous avions bon espoir de réaliser un nouveau record. » Mais ces conditions excep­tion­nelles sont loin d’être la norme. Peu après le passage des deux alpi­nistes, la « montagne de l’esprit », comme signifie son nom, connaîtra de nombreuses chutes de neige accom­pagnées d’un risque d’ava­lanches.

La chaussure

« Lors d’une expé­dition, chaleur et confort sont des critères essentiels pour moi. Afin de gravir un sommet, il est indis­pensable que les pieds soient maintenus au chaud et que la chaussure reste bien souple. »

EXPE­DITION 8000 EVO RD: Mises au point par LOWA en coopé­ration avec l’al­piniste Ralf Dujmovits, ces bottes d’ex­pé­dition peuvent vous emmener jusqu’à l’Hi­malaya. Car Ralf connaît bien les tempé­ratures polaires des plus hauts sommets du monde et les diffi­cultés qui surviennent : il est le premier Allemand à avoir gravi chacun des 14 sommets de plus de 8 000 mètres. Le résultat : des bottes adaptées aux expé­ditions les plus extrêmes, contenant un chausson amovible avec isolation Primaloft® 400 grammes pour un maximum de confort. Plus…
EXPEDITION 8000 EVO RD