LOWA History

Tradition et inno­vation depuis 1923

L’histoire d’un héritage

En 2023, LOWA célèbrera ses 100 ans. Redé­couvrons ensemble les grandes étapes qui ont jalonné l’histoire du spécialiste de la chaussure de randonnée.

  • LOWA History

1923 – 1931 L’ère Lorenz Wagner

En 1923, dans la paisible commune de Jetzendorf, au nord de Munich, Lorenz Wagner, fils du cordonnier Johann Wagner, fonde l’en­treprise LOWA, acronyme créé à partir des premières lettres du nom de son fondateur : LOrenz WAgner. Comme une évidence pour une famille habitée par la passion de la chaussure et de l’ar­tisanat. Plus tard, Hans et Adolf, frères de Lorenz, créent également leurs propres entre­prises de fabri­cation de chaussures. Lorenz Wagner est un inventeur de génie et un cordonnier passionné par son métier. Il consacre des heures et des journées entières à la mise au point de formes, de modèles et de semelles de chaussures. La fabri­cation de chaussures tradi­tion­nelles bava­roises propulse LOWA sur la voie du succès.

La passion mène à la perfection

Le travail de Lorenz pose les fondations de la future réussite de LOWA. Pour le fondateur, la fabri­cation d’un produit ne s’achève que lorsque sa forme et sa fonc­tion­nalité ont atteint la perfection. Il sélec­tionne le meilleur cuir de la région et confec­tionne des tiges et des semelles stables. Le résultat : des chaussures de qualité, durables et intem­po­relles. Le succès rencontré par ces chaussures de qualité à double couture, confec­tionnées à la main selon la méthode tradi­tionnelle de la région, incite la petite entreprise à agrandir une première fois ses locaux dès la fin des années 1920. C’est ainsi que le premier atelier de fabri­cation voit le jour entre 1930 et 1931. Par ailleurs, la marque pose les jalons de son succès avec des chaussures de montagne pour chasseurs alpins et des bottes de ski lacées. À la même période, Sepp Lederer, futur gendre et héritier de l’en­treprise, commence son appren­tissage chez LOWA.

Une nouvelle page dans l’histoire de l’al­pinisme

1936

En août, Raimund Schinko et Fritz Siko­rovsky réalisent la première ascension du dièdre entre le Dachl et la Roßkuppe, équipés de pitons, de cordes à double et selon la technique de la traversée avec poulie, méthodes et outils nouveaux pour l’époque.

  •  4.0.1
  • LOWA History
  • LK09

1929 – 1953 Des temps difficiles

Au cours des années 1930 et 1940, les événements qui secouent la planète déclenchent pour la première fois des coups d’arrêt écono­miques dont l’onde de choc se propage au monde entier. Entre 1929 et 1941, les États-Unis, prin­ci­pa­lement, sont en prise avec la Grande Dépression entraînant indi­rec­tement une récession mondiale qui perdure pendant près de 12 ans. Une période de l’histoire assombrie davantage à partir de 1939 avec l’avè­nement de la Seconde Guerre mondiale.

Durant ces temps troublés, Lorenz Wagner parvient néanmoins à maintenir le cap. Quelques années plus tard, en 1949, puis en 1950, LOWA subit de plein fouet les consé­quences de la guerre de Corée. En effet, les prix des matières premières augmentent jusqu’à 50 %, et le cuir devient un objet de spécu­lation. Ces hausses entraînent des coûts de production plus élevés qui, par voie de consé­quence, se réper­cutent sur le prix des produits, réduisant ainsi le chiffre d’af­faires. Pour pouvoir continuer ses activités, LOWA doit acheter ses matériaux à prix d’or. Lorsque les prix chutent soudain à nouveau, de nombreuses factures restent impayées et l’en­treprise devient pratiquement insolvable du jour au lendemain. En un siècle d’existence, la dispa­rition de Lorenz Wagner en 1953, fut le pire moment de l’histoire de LOWA.

Une nouvelle page dans l’histoire de l’al­pinisme

1937

En juillet, Vitale Bramani et Ettore Casti­glioni inventent la semelle en caou­tchouc Vibram® et invitent de nombreux alpi­nistes à la tester.

  • 1953-betriebsausflug
  • bergschuh-mit-pfiff
  • LK01
  • LOWA History

1955 – 1988 La deuxième géné­ration

En 1955, Berti, la fille de Lorenz Wagner, prend la succession de l’en­treprise aux côtés de son mari Josef Lederer, surnommé « Sepp ». Depuis 1931, ce dernier travaille au sein de l’en­treprise où il avait effectué son appren­tissage. Il décide d’élargir la gamme de produits en restant fidèle à l’esprit du fondateur.

En 1957, l’en­treprise familiale fait sensation lors de la prépa­ration de l’équi­pement pour l’ex­pé­dition de Karakorum. Le 9 juin de la même année, les Salz­bourgeois Fritz Winters­teller, Marcus Schmuck, Kurt Diem­berger ainsi que le Tyrolien Hermann Buhl atteignent le sommet de Broad Peak perché à 8 047 mètres. Dès lors, spon­soriser des expé­ditions et des alpi­nistes fait partie inté­grante de la stratégie de LOWA et continue de l’être encore à ce jour. Régu­liè­rement, de nouvelles expé­ditions couronnées de succès sont l’oc­casion, d’une part, de mettre en exergue la qualité des produits LOWA et, d’autre part, d’innover en matière de produits. Depuis, de nombreuses ascensions dans les Alpes et expé­ditions aux confins du monde sont venues s’ajouter à cette liste.

De nouvelles tech­no­logies mènent au succès

En 1970, Berti et Sepp voient dans l’avè­nement du plastique de nouvelles oppor­tunités et inves­tissent dans cette industrie, ce qui leur permet ensuite de réaliser sans cesse des avancées tech­no­lo­giques. Bientôt, l’en­treprise met en service l’une de ses toutes premières machines à injection de poly­uréthane. En ce qui concerne l’as­sor­timent de produits, les premières semelles Vulka sont une révo­lution – ou comment réunir en un seul et même produit une protection totale contre l’hu­midité, l’iso­lation contre le froid et la résistance à la défor­mation.

  •  4.0.1

Au cours des années 1970, LOWA s’avance également comme un grand fabricant de chaussures de ski. Le succès est au rendez-vous en 1972 avec le lancement du « Air System » permettant un ajus­tement parfait des chaussures de ski grâce à des coussins d’air. Cette tech­nologie confirme la capacité d’in­no­vation de LOWA. En 1977, la consé­cration arrive enfin avec un chiffre d’af­faires en hausse et le besoin d’agrandir abso­lument les locaux. Ainsi, LOWA construit deux nouveaux bâtiments de production sur le site de sa maison-mère, à Jetzendorf, et peut enfin tourner la page de la période d’in­sol­va­bilité des années 1950.

Dans les années 1980, la stratégie couronnée de succès de l’en­treprise, axée sur l’in­no­vation, se poursuit. Ainsi, le modèle « TREKKER », commer­cialisé en 1982, marque les débuts de l’ère de la chaussure de trek.

Une nouvelle page dans l’histoire de l’al­pinisme

1968

En juillet, l’ou­verture de la voie du versant central du Heilig­kreuzkofel par Reinhold Messner entraîne, 10 ans plus tard, l’in­tro­duction d’un 7e niveau de difficulté.

  • Vintage photos old skier with traditional old wooden skis
  • LOWA History
  • LOWA History

Une nouvelle page dans l’histoire de l’al­pinisme

1977

Les vestes dotées de la tech­nologie GORE-TEX sont mises sur le marché en juin pour la première fois. Cette nouvelle matière, déperlante et respirante, est une révo­lution dans l’univers des vêtements pour les activités en plein air.

  • bergschuhe-1974-3
  • LOWA History
  •  4.0.1

1988 – 1996 La continuité et le chan­gement

Après 33 ans consacrés au redres­sement économique de l’en­treprise grâce à leur capacité à se renouveler sans cesse et à surmonter les diffi­cultés des années 1950, Sepp et Berti Lederer confient la direction de LOWA à leur fils Stefan Lederer qui incarne la troisième géné­ration. Stefan suit alors la même voie que ses parents en déve­loppant notamment la gamme LOWA STREET TREKKER.

Une nouvelle page dans l’histoire de l’al­pinisme

1986

En octobre, Reinhold Messner entre dans l’histoire comme le premier homme à avoir gravi chacun des 14 sommets de plus 8 000 mètres.

L’empire de la chaussure est né

Entre la fin des années 1980 et le début des années 1990, la neige se fait désirer et LOWA enre­gistre de fortes pertes. Afin de maintenir l’emploi, la famille Lederer décide de vendre une partie de ses parts.

L’année 1992 voit un nouveau chan­gement de direction décisif qui mènera LOWA vers des sommets pendant les 30 années qui suivront. Werner Riethmann prend ainsi les rênes de la société et entreprend en 1993 des négo­ciations pour la céder au groupe italien Tecnica, également détenteur des marques Nordica, Rollerblade, Blizzard et Moon Boot. Suite à ce rachat, l’en­treprise revoit sa stratégie pour l’avenir.

wernerriethmann_2017

« Pour avancer, il est important d’aller au-devant des chan­gements et de recon­naître et préserver ce qui a fait ses preuves. »

Werner Riethmann | LOWA CEO

  • LOWA History
  • anzeigen-alt_260x340_aw

Une nouvelle page dans l’histoire de l’al­pinisme

1992

En août, Hans Kammer­lander parvient à gravir toutes les arêtes du mont Cervin en 24 heures, cumulant ainsi près de 8 500 mètres.

Réin­venter, restructurer et délo­caliser. La division chaussures de ski LOWA est notamment cédée à Tecnica signant ainsi la fin de cette activité au sein de l’en­treprise LOWA. L’en­treprise se concentre alors plei­nement sur le segment des chaussures de montagne et de randonnée. Par ailleurs, l’in­ter­na­tio­na­li­sation de LOWA progresse afin de réduire la dépendance aux trois marchés prin­cipaux que sont l’Al­lemagne, l’Au­triche et la Suisse. Jetzendorf reste malgré tout le site de production de l’en­treprise en Allemagne – l’une des conditions essen­tielles posées par M. Riethmann – et continue d’ac­cueillir l’équipe de direction ainsi que le service de recherche et déve­lop­pement. La production des chaussures de montagne et de trekking est également maintenue à Jetzendorf. L’atelier de 15 m2 où Lorenz Wagner avait commencé à confec­tionner des chaussures est devenu une usine moderne qui s’étend sur 7 000 mètres carrés. Suite au rachat de l’en­treprise, Sepp et Berti Lederer se voient confier la direction d’honneur de LOWA en recon­naissance du travail de toute une vie.

Les années passent et LOWA connaît une ascension fulgurante. En 1994, 1 750 paires de chaussures sont produites chaque jour à Jetzendorf. Très vite, le déve­lop­pement tant sur le plan technique et structurel que d’un point de vue des ventes se met en place. Par conséquent, l’année suivante, l’en­treprise agrandit ses bureaux et ses entrepôts. La « chaussure légère », lancée en 1995, donne naissance à l’ac­tuelle gamme multi­fonctions ALL TERRAIN CLASSIC. À l’été 1996, LOWA part à la conquête des États-Unis dans le cadre d’une joint-venture. Quelques mois plus tard, une filiale cana­dienne est également créée. Les modèles TREKKER et LADY SPORT règnent alors en maître dans les rayons.

  • Produktionsstätte Deutschland

1997 – 2004 Une avancée majeure

Une brillante idée en matière de déve­lop­pement crée une nouvelle catégorie de chaussures multi­fonctions et pose les bases d’un succès qui s’inscrira sur le long terme. Le premier modèle RENEGADE est lancé sur le marché et connaît un énorme succès. Aujourd’hui, après plus de 20 ans, la gamme se décline dans près de 100 versions. Cette chaussure poly­valente figure ainsi parmi les chaussures de montagne et de randonnée les plus vendues en Europe et en 2017 on enre­gistre la vente de la cinq millionième paire.

Avant le lancement de RENEGADE, on ne trouvait sur le marché que des chaussures de randonnée rigides et serrées et il n’existait aucun modèle adapté à une petite excursion. En effet, la technique du montage collé ne permettait pas de réduire le poids de la chaussure. Une toute nouvelle tech­nologie destinée à ce secteur apporte enfin une solution à cette problé­matique. Ainsi, la semelle n’est plus collée, mais direc­tement injectée et liée à la tige.

Par la suite, les chaussures LOWA sont également commer­cia­lisées en Espagne, au Portugal et en Andorre permettant ainsi à l’en­treprise d’étendre sa présence sur le marché européen.

En 1998, près de 600 000 chaussures sont vendues et LOWA réalise un chiffre d’af­faires de près de 70 millions de deutsche marks. Forte de ses excellents résultats, l’en­treprise passe le cap de l’an 2000 avec une vaste gamme de produits. Le marché connaît un très bon déve­lop­pement et LOWA peut continuer à consolider son posi­tion­nement sur le marché. Par ailleurs, le parte­nariat de distri­bution avec Performance Sport Russia pose les jalons d’une nouvelle étape importante vers l’in­ter­na­tio­na­li­sation.

Au terme de l’année 2000, LOWA atteint un nouvel objectif de taille. Pour la première fois, grâce à des produits innovants et de qualité fabriqués en Europe, l’en­treprise dépasse le million de paires de chaussures vendues en un an. La marque devient un acteur incon­tournable sur le marché européen de la chaussure et des articles de sport. LOWA reste toutefois fidèle à sa tradition et à ses origines et célèbre ses 80 ans en 2003. En tant que principal employeur de la zone rurale de Jetzendorf, l’en­treprise s’engage acti­vement pour son site de production et sa maison-mère en Allemagne.

  • anzeige_xs22bw-5e16121516501
  • LOWA Jetzendorf Drohnenaufnahmen
  • Produktionsstätte Deutschland
  • Auswahl FWA

2005 – Aujourd’hui Un succès à l’in­ter­na­tional

En 2005, LOWA conquiert l’empire du Milieu et s’élance ainsi sur le marché asiatique. En effet, la colla­bo­ration avec son partenaire chinois Nanjing Biancheng Sports démarre sous de bons auspices.

Moins de 10 ans après le fran­chis­sement symbolique du million de chaussures vendues, un nouveau cap convoité de longue date est franchi. En 2010, LOWA vend pour la première fois plus de deux millions de paires de chaussures et brave la crise économique qui perdure depuis deux ans. C’est ainsi que s’ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de l’en­treprise, qui renforce sa position en tant que partenaire de premier plan du commerce spécialisé mondial. En remer­ciement pour sa vision entre­pre­neuriale et son atta­chement régional en qualité de directeur de LOWA, Werner Riethmann est décoré de l’Ordre du mérite de Bavière.

Une nouvelle page dans l’histoire de l’al­pinisme

2004

En juillet, Gerlinde Kalten­brunner, arrivée au sommet du Gasherbrum I accom­pagnée de son coéquipier, Ralf Dujmovits, entre dans l’histoire comme la première femme ayant gravi huit sommets de 8 000 mètres. Près de sept ans plus tard et après une pause, en atteignant le sommet du K2 le 23 août 2011, elle devient la première femme à avoir conquis les 14 sommets de 8 000 mètres sans oxygène.

  • Ralf Dujmovits Fotos unterwegs
  • Making of Manaslu, Berg der Seelen

Une nouvelle page dans l’histoire de l’al­pinisme

2007

Hans Kammer­lander et Karl Unter­kircher se hissent à 7 350 mètres, au sommet du Jasemba infranchi jusque là.

  • Making of Manaslu, Berg der Seelen
  • 2016_Athlete testing_CoburgerHütte

En 2013, LOWA fête son 90e anni­versaire aux côtés de ses 250 employés dans le cadre d’une grande fête dans les montagnes. La recette du succès mêlant inno­vation et déve­lop­pement a également mené à des progrès constants au cours de ces dernières années. Grâce à ses parte­naires de production situés en Slovaquie, en Bosnie, en Italie et en Croatie, LOWA produit des chaussures dans toute l’Europe depuis 2015. La collection Performance lancée en 2017 et conçue en colla­bo­ration avec l’équipe d’athlètes LOWA PRO, pose également de nouveaux critères en matière de qualité.

Le début d’une nouvelle ère

Après plus de 25 ans à la tête de l’en­treprise, Werner Riethmann prend en 2019 la décision de se retirer progres­si­vement des affaires opéra­tion­nelles et nomme Alexander Nicolai comme nouveau PDG. Ainsi, LOWA commence l’année 2020 avec à sa tête une nouvelle équipe de direction, composée de Mathias Warner (CSO) et de Rudolf Limmer (CFO).

Suite à l’ac­qui­sition de l’en­treprise Riko Sport qui produisait déjà depuis de nombreuses années des chaussures LOWA dans ses usines en Italie et en Slovaquie, LOWA voit son effectif bondir de 250 à plus de 2 000 employés. Ce partenaire de longue date devient ainsi une filiale à 100 % de LOWA Sport­schuhe GmbH.

Avec près de 3 millions de chaussures produites par an, LOWA compte parmi les marques leaders du marché sur le segment des chaussures de montagne et de randonnée en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Au total, LOWA exporte ses produits dans 75 pays et soutient par ailleurs plus de 30 athlètes au sein des équipes LOWA PRO, LOWA ACTIVE et LOWA CLIMBING.

  • Produktionsstätten Kroatien - RIALTO
  • wanner-nicolai-riethmann-limmer_8765