Randonnées d’hiver Une expé­rience glaciale

Schneeschuhtour Brunnenberg,
Riesengebirge, Tschechien.

La randonnée en hiver ? Oui, vous avez bien lu ! Si les averses d’automne marquent progres­si­vement la fin de la belle saison, ce n’est pas une raison pour vous interdire de profiter de la nature pendant des mois. L’hiver ne manque pas d’at­traits : sentiers plus calmes et moins fréquentés, tempé­ratures moins étouf­fantes, pas de risque de coup de soleil. Il serait dommage de vous enfermer jusqu’au retour du printemps !

Photo copyright Max Seigal, www.maxwilderness.com
CASARA GTX Ws

Notre conseil chaussure:
CASARA GTX Ws

Prépa­ration pour l’ac­tivité Le plaisir avant tout

Pour que votre randonnée ne se transforme pas en corvée, pensez à adopter quelques mesures simples, et prenez en compte les parti­cu­larités de la randonnée d’hiver : sur un sentier enneigé, les kilo­mètres et les mètres de dénivelé sont plus difficiles à parcourir qu’en été, et la neige et le gel augmentent le risque de chute, même dans des envi­ron­nements connus. Les journées sont également plus courtes : lorsque le soleil se couche à 16 heures, il vous reste peu de marge de manœuvre en cas de détour ou de chan­gement d’iti­néraire. Il est donc conseillé de raccourcir vos trajets et de vous adapter aux conditions météo­ro­lo­giques locales, mais aussi à votre propre condition physique. Soyez raisonnable, et n’essayez pas d’en faire trop ! Dans le pire des cas, vous serez rentré plus tôt que prévu et vous pourrez allonger votre prochain circuit. Mais pour commencer, essayez de diviser par deux la distance habi­tuel­lement parcourue en été.

Schlesierhaus Winterwandern,
Riesengebirge, Tschechien.
DUBLIN III GTX

Notre conseil chaussure:
DUBLIN III GTX

Sélection de chaussures Règle numéro 1 : faire preuve de prudence et garder ses pieds au chaud

Les chaussures étant votre point de contact principal avec le sol, leur choix doit évidemment faire l’objet d’une attention parti­culière. Pour la randonnée d’hiver, le modèle idéal est mi-haut, stable, et comprend une semelle rigide au profilage net. Pour le reste, vous pouvez opter pour un modèle fourré ou simplement enfiler une paire de chaus­settes épaisses et porter vos chaussures habi­tuelles.

Schneeschuhtour Brunnenberg,
Riesengebirge, Tschechien.
BARINA III GTX Ws

Notre conseil chaussure:
BARINA III GTX Ws

Prépa­ration pour l’ac­tivité Deux précautions valent mieux qu’une

Bien qu’ex­trê­mement performants, nos meilleurs modèles ont leurs limites ; sur des sentiers verglacés et des montées enneigées, même la semelle Vibram® Arctic Grip® peut être en difficulté. Pour ne pas devoir rebrousser chemin préci­pi­tamment, optez pour des chaînes à neige : pratiques et flexibles, celles-ci vous offriront la stabilité nécessaire pour affronter l’hiver, même si aucun accessoire ne remplace les crampons !

Pour vous déplacer en toute sécurité, vous pouvez également utiliser des raquettes : leur grande surface de contact empêche les pieds de s’en­foncer, et vous permet de traverser des accu­mu­lations de neige durcie. Dispo­nibles en diffé­rentes versions et avec différents types de fixations, les raquettes peuvent être utilisées avec toutes les chaussures d’hiver rigides LOWA.

Morgenstimmung vom Brunnenberg,
Riesengebirge, Tschechien.
NABUCCO EVO GTX

Notre conseil chaussure:
NABUCCO EVO GTX

Prépa­ration pour l’ac­tivité Un point météo avant de prendre la route

En montagne, les conditions météo­ro­lo­giques se carac­té­risent par leur nature chan­geante : or, le temps est un facteur crucial en randonnée d’hiver. Pendant la saison froide, une averse peut vite se trans­former en tempête de neige, sans compter le risque d’ava­lanche…

Pensez donc à consulter la météo dès le début de la phase d’or­ga­ni­sation, puis à inter­valles réguliers jusqu’au moment du départ ; pendant votre randonnée, n’oubliez pas de toujours garder un œil sur le ciel.

Schneeschuhtour Hochwiesenberg,
Riesengebirge, Tschechien.
CALCETA III GTX Ws

Notre conseil chaussure:
CALCETA III GTX Ws

Sur le terrain S’orienter en hiver

Quand la nature se revêt de son manteau de neige, le spectacle reste toujours spec­ta­culaire, presque irréel. Mais dans cette vaste étendue blanche, tout finit par se ressembler, et l’orien­tation peut devenir ardue : les balises deviennent rapi­dement invi­sibles, tout comme les dangers potentiels sous forme de versants abrupts, de trous et d’éboulis. Il est donc préférable de faire preuve de prudence. Pour profiter plei­nement de votre randonnée, n’oubliez jamais d’emmener une carte ainsi qu’un dispositif GPS. Pour ne courir aucun risque, ajoutez-y un chargeur externe pour portable et des batteries de rechange, car le froid fait baisser leur autonomie. Enfin, souvenez-vous que la nuit tombe vite : vous aurez moins de marge de manœuvre en cas de détour ou de chan­gement d’iti­néraire. Prévoyez donc une bonne lampe frontale !

Zeltszene Brunnenberg, Schneeschuhtour,
Riesengebirge, Tschechien.
ISARCO EVO GTX

Notre conseil chaussure:
ISARCO EVO GTX

Sur le terrain De l’im­portance des pauses

Une longue marche dans la neige demande des efforts, et risque de vous donner chaud. Vous aurez sans doute envie de vous arrêter pour prendre le temps de souffler… Mais attention : si vous n’avez pas emmené de boissons chaudes et de vêtements supplé­men­taires, vous risquez de vous refroidir très vite ! Pour ne pas vous enrhumer, prévoyez des arrêts de courte durée pour ne pas vous refroidir complè­tement.